Test de Digital: A Love Story | Jeux indés
 
 
 

 


Test de Digital: A Love Story

PC -  le 24 March 2010

Comment concilier une histoire d’amour, une enquête, un ver informatique et William Gibson ? Christine Love a peut-être bien résolu la quadrature du cercle avec Digital: A Love Story…

L'écran de début

La première action que vous ferez dans ce jeu est de vous identifier sur le système d’exploitation Amie Workbench (un hommage à l’Amiga Workbench, OS mythique s’il en est), système d’exploitation qui sera votre seule interface durant tout le jeu ! Nous sommes en 1988, le Web n’existe pas encore et la scène des Bulletin Board System (BBS) est très active. Vous avez deux messages, l’un d’eux contient un programme vous permettant de vous connecter à des BBS ainsi que (quel heureux hasard) le numéro de l’un d’entre eux…

Après avoir composé ce numéro et entendu le fameux bruit de modem que toute personne ayant surfé sur Internet avant l’ADSL connaît bien, nous nous retrouvons sur le premier BBS de notre aventure. Quelques messages nous y attendent et nous répondons à certains d’entre eux. Rapidement, des réponses arrivent et une conversation s’amorce… nous voilà pris au jeu !

L'écran du BBS The Matrix, un des premiers que vous visiterez

Nous allons vite nous rendre compte que quelque chose de louche se trame dans le cyberespace (j’exhume de vieux termes pour faire plus d’époque…), impliquant des IA et un ver informatique. Je ne vous en dis pas plus, pour ne pas révéler davantage l’histoire de ce jeu.

Ce que je peux vous dire par contre c’est que je suis rentré dans ce jeu comme rarement cela m’arrive. Il ne vous faudra pas beaucoup plus d’une heure pour en venir à bout, mais vous serez tenu en haleine tout ce temps. Bien que vous ne ferez que lire de nouveaux messages, y répondre (réponses que vous ne pourrez jamais lire d’ailleurs, mais cela n’empêche en rien la compréhension de l’histoire) et vous connecter à des BBS, l’action semble toujours soutenue.

L’immersion est rendue plus totale par le fait que vous devez vous-même composer, à chaque fois, le numéro des BBS (heureusement, une application que vous obtiendrez assez rapidement vous évitera de devoir tous les mémoriser !), le modem faisant toujours entendre sa musique. Bien que cela finisse par être un peu lassant à la longue (surtout quand il faut se connecter en longue distance), nous sommes encore plus plongés dans le monde d’avant la connexion permanente…

Ce jeu d’aventure, vraiment atypique, ne plaira pas à tout le monde ; mais si vous êtes sensible à ce genre d’univers, dépêchez-vous de l’essayer, vous ne regretterez pas le voyage !

Matthieu Montaudouin


Laisser un commentaire

Votre e-mail n'est jamais publié ou partagé. Les champs requis sont indiqués avec *.

*

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Infos

JOUER