Test de Leave Home | Jeux indés
 
 
 

 


Test de Leave Home

Xbox Live Indie Games -  le 16 May 2010

Vous voulez de l’action frénétique, une bande son nerveuse et une explosion de couleurs psychédéliques ? Leave Home, du studio Hermit Games, contient tout ça et peut-être même plus encore !

Où est mon vaisseau ?

Leave Home est un shoot’em up (ou shmup) pas tout à fait comme les autres… Vous remarquerez déjà probablement sur les captures qu’il est très coloré et que les ennemis sont des formes abstraites, plus ou moins groupées. Cela le met déjà à part, mais ce n’est vraiment que la surface de l’iceberg !

Le plus simple est encore de décrire son gameplay… Vous êtes à la tête d’une sorte de vaisseau et devez survivre, dans un environnement rempli d’ennemis vous tirant dessus, tout en marquant le plus de points possible. Jusque là tout va bien, c’est plutôt traditionnel. Mais ce qui fait la particularité de Leave Home c’est, d’une part, sa durée fixe, chacune de vos parties durant 5 minutes et, d’autre part, sa difficulté dynamique.

La durée des partie étant fixe, la mort n’a pas le même impact que dans les shmups plus traditionnels. En effet, dans Leave Home, votre mort (qui surviendra au moindre contact avec un projectile ennemi ou élément du décor) ne vous fait disparaître que pour 1 ou 2 secondes avant de vous réintroduire sous une forme invincible qui durera le temps nécessaire pour reprendre vos marques (1 ou 2 secondes également, dans les faits). Vous n’avez donc pas un nombre de vies défini, chaque mort va juste vous pénaliser pour marquer plus de points, ce qui nous amène à la deuxième originalité de Leave Home : sa difficulté dynamique.

Tirez sur tout ce qui bouge...

Ce jeu n’est évidemment ni le premier ni le dernier à adapter sa difficulté en fonction de votre niveau. La plupart des jeux actuels le font sans même que vous le sachiez (eh oui, le menu de sélection de difficulté a pratiquement disparu des productions modernes, mais pas sa fonction…). Ce qui change dans Leave Home, c’est que chacune des boules bleues, expulsées par les ennemis abattus, que vous ramassez (et qui sont la seule façon pour vous de gagner des points) rendent le jeu plus complexe. Si le jeu devient trop difficile, il “suffit” de mourir (ce que vous ferez probablement d’ailleurs, même sans le vouloir…), chacune de vos morts diminuant la difficulté afin que vous puissiez tout de même prendre du plaisir à jouer.

J’ai dit que chaque partie durait environ 5 minutes, celles-ci sont découpées en 5 sections, le temps restant pour chacune d’elles est indiqué juste à côté du score, par un cercle se vidant. Chaque zone est assez différente et vous passerez d’un endroit rempli d’ennemis à un autre dans lequel il faut surtout éviter des obstacles piégés (que vous pouvez désamorcer en tirant dedans), la caméra tournant dans tous les sens pour vous y précipiter. Le combat final est, lui, loin d’être simple et battre le dernier boss vous demandera probablement plus d’un essai !

Que penser, après plusieurs parties, de Leave Home ? Le concept est très intéressant, les parties rapides, servies par une bande son péchue, assurent une bonne durée de vie (vous n’hésiterez pas à recommencer du début), et les graphismes sont vraiment superbes. Néanmoins, bien que le jeu soit “à géométrie variable”, et que vous ayez peu de chance de tomber deux fois sur la même configuration d’attaque d’ennemis, on se lasse assez vite, les différentes zones, aussi belles soient elles, laissent tout de même peu de place à la surprise après le dixième essai (quelques succès à débloquer, ouvrant de nouveaux modes de jeu, vous donneront tout de même une motivation supplémentaire). Sans compter le sentiment d’intense frustration que peut faire naître ce jeu (qui est d’ailleurs une constante des shmup pour moi), qui fait que j’ai du mal à faire plus de 4 ou 5 parties de suite sans avoir envie d’envoyer mon pad dans tous les sens à chaque fois que le bruit de bris de glace, dénotant la destruction du vaisseau, retentit…

Mais, franchement, pour même pas 3€, c’est-à-dire à peine le prix d’un sandwich, il serait vraiment bête de passer à côté de Leave Home… À noter qu’il est également disponible sur PC, pour 5€.

Matthieu Montaudouin


Un commentaire sur Test de Leave Home

  1. Pingback: Tweets that mention Leave Home « Jeux indés – Actualité et tests de jeux vidéo indépendants -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Votre e-mail n'est jamais publié ou partagé. Les champs requis sont indiqués avec *.

*

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Infos

JOUER