Compte-rendu du Humble Indie Bundle | Jeux indés
 
 
 

 


Compte-rendu du Humble Indie Bundle

news -  le 26 May 2010

Un petit peu en retard, je l’avoue, voici un compte-rendu du Humble Indie Bundle, dont j’ai parlé ici même, cette opération de vente de 5 jeux indépendants de grande qualité pour la somme que l’on souhaite.

Les chiffres de vente ont été rendus publics, avec la répartition des ventes selon les plates-formes et le prix moyen payé pour les jeux, et ils sont pour le moins intéressants, si ce n’est étonnants… 138.813 personnes ont donné, en tout, 1.273.613$ (tout de même !), ce qui fait une moyenne de 9,18$ par acheteur. Mais cette moyenne n’est pas du tout la même selon les systèmes d’exploitation : les utilisateur de Windows (54% du total) ont donné en moyenne 8,05$, ceux de Mac OS (24% du total) 10,18$ et, finalement, ceux de Linux (24% du total également) 14,51$ ! La générosité des Linuxiens peut probablement s’expliquer, comme le signale cet article, par le fait que ces derniers ont très peu de jeux de qualité à se mettre sous la dent et qu’ils ont envie d’encourager ce genre d’initiative, explication valable également (mais dans une moindre mesure) pour les utilisateurs Mac.

Il est également intéressant de mettre face à face cette répartition et celle des systèmes d’exploitation dans laquelle Windows, avec 91% de parts de marché, domine très largement Mac OS (6%) et Linux (1%). Ces chiffres étant globaux, ils ne sont évidemment pas forcément représentatifs de la répartition que l’on peut trouver dans la population intéressée par le jeu sur ordinateur. Mais il n’empêche que l’écart est vraiment incroyable, Windows passant d’une hégémonie absolue à une courte majorité sur un échantillon tout de même représentatif de près de 140.000 utilisateurs… La réputation de Windows comme plate-forme incontournable pour le joueur serait-elle en train de battre de l’aile ? La récente arrivée, à grands renforts de publicité, de la plate-forme de distribution Steam sur Mac OS est certainement un pas dans ce sens. Mais ne vendons pas la peau de l’ours…

Un autre chiffre pour finir, celui-là beaucoup moins glorieux, concerne le nombre de pirates. J’entends par là ceux qui n’ont pas voulu donner ne serait-ce que 10 centimes pour télécharger ces 5 jeux (et je pense que cette somme est vraiment à la portée de toutes les bourses). D’après cet article, il y aurait près de 25% de personnes dans ce cas ! Il faut prendre ce chiffre avec des pincettes, la méthode de calcul n’est pas ultra précise et, comme le précise l’auteur, il faut considérer les personnes ayant donné davantage pour permettre à d’autres (amis, famille, …) de télécharger les jeux gratuitement. Mais il n’empêche qu’il est vraiment écœurant de voir que même des jeux quasiment offerts sont piratés à si grande échelle (sans parler du taux faramineux de 90% de pirates pour World of Goo).

On peut tout de même, il me semble, parler de succès pour cette opération. La qualité des jeux proposés n’y est sans doute pas pour rien mais réussir, en si peu de temps, a recueillir une telle somme d’argent est une vraie réussite pour le jeu vidéo indépendant et, peut-être, les prémices d’une meilleure reconnaissance de son importance dans l’écosystème du jeu vidéo ?

Matthieu Montaudouin


Laisser un commentaire

Votre e-mail n'est jamais publié ou partagé. Les champs requis sont indiqués avec *.

*

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>